Home » » Les boitiers de mise en parallele de modules

Les boitiers de mise en parallele de modules

LES BOÎTIERS DE MISE EN PARALLÈLE DES MODULES

Lorsqu’un champ de modules photovoltaïques (PV) doit être constitué de plusieurs modules, ou branches de modules (strings) en parallèle, il est vivement recommandé d’utiliser un boîtier de mise en parallèle. Ces boîtiers sont munis de diodes anti-parallèle, qui permettent d’isoler les branches parallèles entre elles, ce qui permet d’éviter, en cas de dysfonctionnement d’une branche, de perturber le fonctionnement des autres. En cas de court-circuit d’une branche notamment, l’absence de diodes anti-parallèle mettrait toutes les autres branches en court-circuit également, et le champ ne produirait plus rien.
Bien des installations photovoltaïques, malheureusement, fonctionnent mal, ou plus du tout, simplement du fait d’une mise en parallèle des modules PV en direct, sans utilisation de boîtier de mise en parallèle.
Les boîtiers devrant être équipés d’un interrupteur-disjoncteur de sécurité, et d’un parafoudre modulaire. avec étanchéité IP65 qui permet un montage en extérieur, donc à proximité du champ PV.


De nos jours, de plus en plus d’usagers souhaitent utiliser pour du site isolé (systèmes à batteries 12V, 24V ou 48V) des modules PV destinés à l’origine à l’injection réseau. Il est possible de constituer des champs PV aux tensions adéquates avec ces modules, en utilisant les boîtiers spécifiques et des régulateurs MPPT à large plage de tensions d’entrée.

Cours électricité